L’insertion professionnelle des enseignants débutants en francophonie
Numéro thématique de la revue Éducation et formation réunissant des articles portant sur les débuts en enseignement, le décrochage enseignant et les dispositifs de soutien à l’insertion.

Extrait de l’éditorial de la revue (par Bruno Le Lièvre) : La pénurie des enseignants dans différentes disciplines conduit nos institutions à confier une mission d’enseignement à des individus dont ce n’est pas la vocation initiale. D’autres font le choix de devenir enseignant et suivent les chemins qui y mènent. Hélas, l’entrée en carrière n’est pas toujours bien vécue. Les décrochages sont importants alors que l’entrée dans le métier ne fait que commencer.

Ce numéro e-299 met en avant une série de recherches qui analysent cet état de fait, pour le comprendre, pour proposer des ébauches de réponses à ce phénomène de désaffectation et aussi le relativiser.

Joachim De Stercke (Service de Pédagogie Générale et des Médias Educatifs de l’Université de Mons), a coordonné ce numéro dans lequel interviennent :

  • Joséphine Mukamurera (Université de Sherbrooke) et Stéphane Martineau (Université du Québec à Trois-Rivières) qui font le point sur les dispositifs d’induction au Québec.
  • Christelle Devos (Université catholique de Louvain) qui traite du mentorat et de ses perceptions par les enseignants qu’ils soient ou non débutants.
  • France Dufour (Université du Québec à Montréal) et Roch Chouinard (Université de Montréal) qui mettent en évidence une alternative au mentorat, un dispositif de renforcement de compétences qui s’adresse directement aux enseignants en début de carrière.
  • Des collègues suisses (Jeanne Rey et Jacqueline Gremaud) qui explicitent comment le temps partiel peut devenir une manière d’assurer un travail collaboratif conduisant les jeunes enseignants à persister.
  • Sandrine Biémar et coll. (Haute-Ecole Libre Mosane) qui décrivent comment un dispositif d’encadrement peut s’adresser aussi aux enseignants du supérieur et pas seulement à ceux du fondamental ou du secondaire.
  • Enfin, des formateurs d’enseignants nous font part de la manière dont, pendant leurs premières années, un dispositif de soutien peut être mis en place (Jean-Marc Vifquin et Christian Watthez de la Haute-Ecole Louvain-en-Hainaut ) et de quelle manière ces nouveaux enseignants le vivent (Marc LabeeuHaute-Ecole Galilée).

Ces multiples points de vue sur la thématique de la formation et l’accompagnement des enseignants montrent bien combien celle-ci est cruciale.